Archives de catégorie : Chanson

Nous sommes tous des clients

Cette chanson attendait juste une chose pour vous être proposée : les choeurs d’Eléa et Raphaël. En effet, je voulais vraiment y mettre une touche de moquerie qui colle bien au thème. L’écriture de la musique et la 1ère version du texte datent des années 90. Je crois malheureusement que le consumérisme est de plus en plus la religion de notre époque. On ne défile plus pour des idées mais pour le pouvoir d’achat, pour avoir le droit (?) de consommer sans freins.
Je ne suis sans doute pas le dernier dans cette pratique que je dénonce mais charité (voire gaspillage) bien ordonnée commence par soi-même.


Juste pour le fun, le QR code fonctionne… 🙂 et le code barre a vraiment été généré à partir de mon numéro de sécurité sociale.

Ecoutez et partagez si vous avez aimé !

Le paradis (après l’enfer)

Un petit passage à vide, une forme de dépression pré-traumatique pour ce lustre qui m’attendait. Et puis ça passe. L’examen se fait et il ouvre la voie pour une décennie de tranquillité cette fois (je verrai bien).
Pour ceux qui m’ont fréquenté (en infréquentable) en cette fin d’année 2018, ils comprennent sûrement de quoi je parle. Pour les autres, peu importe. Cette chanson ne parle finalement presque pas de ça. Elle est un contrepoint à l’enfer que j’avais écrit il y a plus de 20 ans.

Toujours en me questionnant (sinon ça ne serait plus moi) sur l’inspiration, ce qui la fait naître, il y a ce paradoxe en moi qui suis officiellement si rationnel et intrinsèquement si prompt à la panique existentielle. Mais je dois bien admettre (à mon corps me défendant) que tout va bien. Tant pis pour les belles chansons. Tant mieux pour ceux qui vivent auprès de moi. Tant pis pour ma muse. Tant mieux pour celle que j’aime.

« Ici Londres » (ou presque)

Francis a proposé l’écoute de notre chanson commune à une station locale de la BBC du sud de l’Angleterre qui diffuse des chansons de musiciens peu ou pas connus. Il avait déjà tenté sa chance avec des chansons de lui et avec notre version anglaise de « L’enfer ». Ces titres n’avaient pas retenus l’attention de sélectionneur.
Cette fois-ci, « That song » a été choisie pour être diffusée. C’est bizarre d’entendre l’animatrice essayer de prononcer « JeanSol ».
Voici donc notre passage sur la BBC (pour l’instant, je ne note pas le moindre frémissement dans les stats des visites du site…)

 

Je te défendrai (les vertus de la mémoire)



Un détour
Un retour
Une retrouvaille au delà de 3 décennies
On ne s’est jamais rappelés alors on doit se rappeler.
Beaucoup d’encre (heureusement numérique sinon les seiches sèchent)
Et c’est reparti comme en 80.
Lydie était là quand je suis né à la musique. Elle est un peu comme une marraine.
En plus elle écrit des poèmes. Des beaux
Et des poèmes, ce sont chansons qui n’ont pas trouvé de compositeur
(idée non universelle, j’assume)
Alors voici un poème de Lydie en musique de JeanSol

Bonne écoute

Chris

That song (BootUpSound + JeanSol)

  • « Esprit collaboratif es-tu là ? »
  • « Oui ? »
  • « Je voudrais produire une chanson en anglais sans infliger mon accent déplorable à mes auditeurs »
  • « Ok, mais tu l’as déjà fait en adaptant une de tes chansons… »
  • « Ah ouais c’est vrai. Mais je voudrais en faire des originales et même pas des à moi. »
  • « Mais pourquoi tu me demandes ça à moi ? T’as qu’à redemander à Francis ! »
  • « Ok Ok. Merci quand même esprit collaboratif »

Bon ben voilà comment ça ne s’est pas passé. Pas de séance de spiritisme pour rencontrer un quelconque fantôme de reprises passées ni futures. Juste une rencontre amicale et fructueuse avec un membre de la perfide Albion.
Francis a, dans son tiroir musical, tout un tas de petits morceaux , de thèmes, de couplets plus ou moins construits. Comme dans une boîte de puzzle, il suffit de patience pour dénicher quelques perles aux accents délicieusement outre-manche. Quelques heures de partage et de traduction d’intentions suffisent à faire émerger une vraie chanson. L’intrication est telle qu’il nous est difficile de désigner au final ce qui vient de l’un ou de the other.

Voici donc la première chanson de Francis Catley alias BootUpSound produite et jouée par mes soins. Elle parle de quelqu’un en particulier mais elle évoque aussi le Jekyll and Hyde en chacun de nous.

Bonne écoute

Chris