Archives pour la catégorie musique

La beauté de l’inutile, elle est D.I.S.C.O !


Je sors du rock, pour une fois. Et je m’aventure dans des contrées inexplorées.
Ne prenez pas trop au sérieux cette escapade dans la première décennie de ma vie. Je ne surfe pas non plus sur le retour annoncé d’ABBA.

On va parler ici d’exercice de style. Et c’est d’ailleurs très raccord avec le texte car il m’a parfois été reproché d’écrire toujours des textes sombres.
Mais je me suis bien amusé. J’espère que vous sourirez aussi en écoutant.
Je n’exclue pas de me frotter bientôt à d’autres styles musicaux.
Bonne écoute !
Chris

« Rêver trop tard »


Cette semaine, je vais être consensuel. Je suis pourtant assez doué d’habitude pour créer des polémiques malgré moi et c’est assez fréquent que mes interventions sur Facebook et d’autres médias (dont l’intranet de mon propre boulot) allument la colère de quelques rageux qui voudraient que tout le monde pense comme eux.

Cette semaine donc je ne pense pas trop prendre de risque en vous proposant cette chanson qui évoque la traite des enfants-soldats. Je serais bien étonné qu’un dictateur vienne sur mon site pour y laisser un commentaire incendiaire.

Le texte est ancien. Il a donc conservé une certaine fraîcheur naïve de mes 16 ans. Seul le prénom de l’ami du narrateur a été mis au malheureux-goût-du-jour.
Elle a été enregistrée comme d’habitude à la maison. Je joue banjo, guitares acoustique et électrique et basse. J’ai programmé les autres instruments (drums, cordes et synthé). Le tout est mixé dans Cubase.
Bonne écoute et lecture.

Clip « regarde un peu la France »

Pour accompagner la sortie de notre album de reprises « De fil en aiguille », voici un clip bricolé cet été (version révisée du 27/08/17 suite au problème de volume sonore)
https://youtu.be/bS8ImpUCX-M

Banjo (VGS)

Un petit dernier est arrivé dans la famille.
Il s’agit d’un banjo bluegrass VGS.
Petit update aussi sur deux de mes guitares.
Si vous êtes curieux d’en savoir plus, une petite visite dans la galerie des instruments s’impose…