Le paradis (après l’enfer)

Un petit passage à vide, une forme de dépression pré-traumatique pour ce lustre qui m’attendait. Et puis ça passe. L’examen se fait et il ouvre la voie pour une décennie de tranquillité cette fois (je verrai bien).
Pour ceux qui m’ont fréquenté (en infréquentable) en cette fin d’année 2018, ils comprennent sûrement de quoi je parle. Pour les autres, peu importe. Cette chanson ne parle finalement presque pas de ça. Elle est un contrepoint à l’enfer que j’avais écrit il y a plus de 20 ans.

Toujours en me questionnant (sinon ça ne serait plus moi) sur l’inspiration, ce qui la fait naître, il y a ce paradoxe en moi qui suis officiellement si rationnel et intrinsèquement si prompt à la panique existentielle. Mais je dois bien admettre (à mon corps me défendant) que tout va bien. Tant pis pour les belles chansons. Tant mieux pour ceux qui vivent auprès de moi. Tant pis pour ma muse. Tant mieux pour celle que j’aime.

2 réflexions au sujet de « Le paradis (après l’enfer) »

  1. Là je l’écoute au casque, effectivement ce que tu me disait tout à l’heure se vérifie, pas du tout inabordable, mais, paceque ya un mais, essaye une version chantée par Seve.

    1. Salut,
      Je suis conscient de n’être qu’un chanteur très moyen mais d’une part, mon mode de production musical se fait sur plusieurs projets simultanément, certains avec Sève, d’autres avec Francis et comme j’aime malgré tout chanter un peu, je me réserve des chansons. En plus, il y a un problème de disponibilité. Une prise de voix ne se fait pas en quelques minutes. Il faut donc coordonner des agendas parfois déjà très chargés. Enfin et surtout, une version chantée par Sève n’aurait pas de sens. Le texte compte. Pas seulement la voix. Pour cette chanson, ça ne peut être que moi car le sujet est très personnel. C’est moi qui parle de moi et ça ne peut être que moi.
      A bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.