au commencement il y eut…

cette idée…

« Ere de Je » parle de livres et il a fallu choisir. Au tout début, je souhaitais écrire sur mes 10 livres préférés.
Je pensais pouvoir écrire aussi sur mon livre le plus détesté. Il y avait quelques « œuvres » qui me venaient à l’esprit mais finalement, je n’ai jamais pu trouver la moindre inspiration pour évoquer ce sujet. J’y ai donc renoncé.

J’ai souvent pris les livres comme thème. Mon premier album en 1999 (C.A.S.A) contenaient déjà des versions archaïques de l’Aleph et de El Desdichado. Je n’ai pas pu les reprendre telle quelle dans cet album car mon son de l’époque laissait quand même à désirer (vous jugerez par vous-même si vous voulez).  dans ce même album, « Le son d’une voix » s’inspire de la nouvelle « Érostrate » qu’on trouve dans « Le mur » de Sartre.
Indirectement, en 1992, David Crouzier m’avait commandé une chanson pour illustrer une scène d’une pièce de théâtre qu’il mettait en scène. Cette petite chanson est devenue « photo de famille » que vous pourriez écouter sur « Si »
En 2008, dans l’album « Janus« , j’ai mis en musique deux poèmes de Paul Eluard.
En 2006, sur l’album « Le roman et l’étincelle« , j’avais aussi évoqué le livre de Barjavel dans « La nuit des temps ».
« Lire » était déjà présent sur « Oxymores et Coquecigrues » mais je me devais d’en refaire une version pour clore dignement l’album « Ere de Je » .

Dans mon album « C la violence » de 2012 en collaboration avec Pascalie, on trouve aussi cette thématique dans « A la une » qui parle du journalisme.

Tout ça pour vous convaincre si besoin est que le sujet de l’écriture et de la lecture ne m’a pas pris en 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *