Archives de catégorie : musique

Comme tout n’est pas simple (locution hautement plus raisonnable que « rien n’est simple »), je dois avouer que la mise en forme de mon album Le soliloque est plus ardue que prévue.

En effet, c’est l’aboutissement de 5 ans de travail pour les chansons les plus anciennes et j’ai donc dû tout réécouter pour tendre vers une cohérence.
Et puis ce sont 16 et non pas 14 chansons qui sont prêtes (et encore, j’en ai mis 2 ou 3 de côté).

J’opte donc pour une approche différente ; ce sera un double album.
ça n’a l’air de rien comme ça.
On se dit « ouais ben un double album c’est un album qui tient pas sur un seul disque… »

Peut-être aussi, mais ce que je crois avoir souvent observé dans les doubles albums, c’est qu’ils révèlent un projet, une réalisation unique et cohérente qui n’a pas pu s’exprimer dans une durée standard. Ces albums là, je les écoute comme des ensembles . Je pense bien sûr à « The Wall » mais aussi à « Tommy » des Who.

Comme ces exemples, à mon humble niveau, je vais donc essayer de construire une narration au fil des chansons, faire en sorte qu’elles se répondent, qu’elles se complètent, musicalement mais aussi pour les textes et les thématiques.
Le soliloque reste le thème central mais par extension, il y aura aussi celui de la parole, du dialogue, du non-soliloque.
Ce sera une façon de dire que se taire est éloquent et que parler est peut-être aussi, parfois, inutile.
Et bien sûr, la quinzième chanson que je vais vous présenter s’appelle… « Silence ». Je sais, je suis trop drôle.

Chris 2021

Youtube

Comme j’ai un peu de temps cette semaine, je me penche sérieusement sur l’amélioration de la diffusion de ma musique.

Je n’ai pas la capacité à produire du contenu vidéo en grande quantité mais je pense que Youtube est une plateforme de découverte essentielle pour faire connaître son travail artistique. Je vais donc m’employer à y diffuser mes chansons.

J’essaierai d’y mettre de vrais contenus originaux mais je vais aussi simplement y installer mes chansons sous la forme d’une image fixe (la pochette en général). Cette manip ne semble finalement pas si compliqué grâce par exemple à ce site : https://www.tunestotube.com/

Premier essai donc :

Bon visionnage du coup

Que de la musique

Télécharger la chanson en MP3

En tant que grand fan de musique rock progressive, c’est à dire de longs morceaux mélodiques avec peu de texte, voire pas du tout comme chez Mike Oldfield, je me devais (si, je me LE devais) de réaliser un titre musical et uniquement musical.
Je ne m’interdis pas d’y mettre du texte un jour mais pour l’instant, permettez moi de vous présenter ces 7 minutes et 25 secondes de ballade rock.
J’ai composé ces notes à la demande de Lydie qui cherchait (me dit-elle) une ambiance musicale inconnue pour réaliser son projet marathon de poèmes (1 par jour pendant 1 an).
Si j’ai bien compris, elle cherche chaque jour son inspiration dans une oeuvre graphique ou sonore nouvelle . Et elle m’a donc fait l’honneur de me proposer d’être parmi ses muses « hic ». Je lui ai laissé l’exclusivité le temps qu’elle réalise son poème de ce jour. J’espère qu’elle vous le fera lire. Je vais lui proposer de le publier ici si elle le souhaite.

Bonne écoute

Chris (2020)

Le paradis (après l’enfer)

Un petit passage à vide, une forme de dépression pré-traumatique pour ce lustre qui m’attendait. Et puis ça passe. L’examen se fait et il ouvre la voie pour une décennie de tranquillité cette fois (je verrai bien).
Pour ceux qui m’ont fréquenté (en infréquentable) en cette fin d’année 2018, ils comprennent sûrement de quoi je parle. Pour les autres, peu importe. Cette chanson ne parle finalement presque pas de ça. Elle est un contrepoint à l’enfer que j’avais écrit il y a plus de 20 ans.

Toujours en me questionnant (sinon ça ne serait plus moi) sur l’inspiration, ce qui la fait naître, il y a ce paradoxe en moi qui suis officiellement si rationnel et intrinsèquement si prompt à la panique existentielle. Mais je dois bien admettre (à mon corps me défendant) que tout va bien. Tant pis pour les belles chansons. Tant mieux pour ceux qui vivent auprès de moi. Tant pis pour ma muse. Tant mieux pour celle que j’aime.

Je te défendrai (les vertus de la mémoire)



Un détour
Un retour
Une retrouvaille au delà de 3 décennies
On ne s’est jamais rappelés alors on doit se rappeler.
Beaucoup d’encre (heureusement numérique sinon les seiches sèchent)
Et c’est reparti comme en 80.
Lydie était là quand je suis né à la musique. Elle est un peu comme une marraine.
En plus elle écrit des poèmes. Des beaux
Et des poèmes, ce sont chansons qui n’ont pas trouvé de compositeur
(idée non universelle, j’assume)
Alors voici un poème de Lydie en musique de JeanSol

Bonne écoute

Chris