Les présentations

Aleph + triskellSinon, qui sommes nous ? C’est en 1985 que je commençais mes premiers enregistrements studio… bon en fait, plutôt des prises de sons très approximatives devant un radio K7 stereo. Pour mémoire, c’était ça :
radiok7

Ensuite, prises de sons de plus en plus sophistiquées, de l’enregistrement en groupe avec Texte Intégral, et de nouvelles techniques révolutionnaires telles que le ReRe (moyen consistant à s’enregistrer puis à dupliquer l’enregistrement sur un poste double-K7 tout en rajoutant du son pendant la copie, et cela plusieurs fois, tant que le souffle n’est pas plus fort que la musique elle-même). Plusieurs albums ont été conçus ainsi.
Puis vint l’époque bénite du numérique. Premiers travaux sur séquenceurs (cubase, cakewalk)
Premier PC acheté chez Carouf en 1998, c’est à dire tout sauf de quoi faire de la musique.
Première carte son archaïque à installer sous le capot de la bécane sans aucune connaissance en informatique, des heures, des jours, des mois de tâtonnement…

ça a fini par payer quand même…

Mais la musique là-dedans ? Et la parole ? Ben « tout ça pour ça » comme dirait Lelouch. ça doit être la même chose dans tous les trucs artistiques. Le public voit le résultat, pense aux abimes de la contemplation et à l’ange qui parle à l’oreille de la pythie (approximatif à défaut d’être authentique) mais l’achat d’un pinceau, le loyer de l’atelier, la prise électrique pour brancher l’ampli, l’encre qui sort du stylo qui écrit le texte ? Pas d’hommage pour ces modestes et pourtant incontournables collaborateurs de l’œuvre ?
Je leur dédie donc ce site (ou presque)

Une réflexion au sujet de « Les présentations »

  1. Les infos ici sur cette page sont bien intéressantes. J’ai vraiment bien aimé, un article qui est bien écrit et nous permet d’en savoir un peu plus sur le sujet. Bien vu !
    Amandine Luong / MELTY.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *