« Trois Mouvements distincts » Ou « une tentative pour se mettre dans la peau de l’autre »

Il n’est pas pour moi venu le temps de faire mon coming-out. J’assume complètement mon hétérosexualité. Mais je me suis malgré tout imaginé un jour dans le rôle de celui qui se découvre cette attirance pour son propre genre.
Très récemment encore, les propos d’un monsieur sûr de la valeur de son point de vue n’a eu aucune gène pour bien me faire sentir à quel point il méprisait cette catégorie de personnes (si tant est que ce soit une catégorie). Il m’a fait me rappeler que nous sommes encore très loin, malgré les apparences, de l’indifférence que chacun pourrait avoir le droit de demander concernant ses orientations sexuelles.
Ce texte doit bien avoir 20 ans minimum. Je vous le propose sans contexte particulier. C’est juste la façon dont j’imagine que j’aurais ressenti les choses si je m’étais découvert homosexuel.

2 réflexions au sujet de « « Trois Mouvements distincts » Ou « une tentative pour se mettre dans la peau de l’autre » »

  1. Salut Chris, tu fais exprès de faire pleurer, j’adore l’harmonica. J’en ai parlé à Séverine ce matin

    1. Je sais que je ne suis pas un cador à l’harmonica mais j’aime bien la couleur mélancolique que ça donne au morceau.
      Merci pour tes commentaires réguliers et toujours bienvenus.
      (mais j’avais cru comprendre que tu n’avais pas aimé l’harmonica…)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.